Accueil > Alimentation, La vie > Au Pétrin Moissageais

Au Pétrin Moissageais

De passage à Bordeaux le WE dernier, nos amis nous on fait découvrir le pain Gascon au petit déjeuner.
Alors qu’est-ce que le pain Gascon ? La définition est simple, boule de pain au levain traditionnel et cuit au feu de bois.
Pour le terme Gascon, je ne sais pas trop pourquoi, car à ma connaissance, le « vrai » pain d’antan était fait de cette manière, mon grand-père ma l’a souvent répété avec une certaine nostalgie.

Le pain Gascon

Que dire si ce n’est que la croûte épaisse et la mie dense et brune/blonde sont un délicieux mélange. Cela fait plaisir de voir que de tels artisans existent encore et que le produit tient ses promesses !

Je voulais juste vous en faire part, pour tous ceux qui habitent Bordeaux et environs, un petit tour sur le site internet du Boulanger vous fera saliver, vous y trouverez également les adresses et informations utiles.

Publicités
  1. 2009 novembre 19 à 16:48.48

    Ca a l’air bon ^^

  2. 2009 novembre 23 à 13:59.21

    Excellent même 🙂

  3. 2009 novembre 25 à 17:24.05

    Houuu ! je n’avais pas vu ce billet et pourtant, la bouffe, c’est mon truc.
    Ça donne drôlement envie. Frais comme ça avec un peu de beurre ou mieux, grillé avec du beurre 😀 et plein de confiottes. Je crois que je petit-déjeune ce soir. 🙂

  4. 2009 novembre 25 à 17:24.47

    Ho tiens au fait, tu peux enlever « Délices et pâtisseries » de tes liens. Il n’existe plus. :p

  5. 2009 novembre 26 à 13:43.45

    @Icing : très très bon avec beurre + confiottes, confiottes maison évidemment 😉

  6. 2010 janvier 13 à 22:10.28

    je prendrais bien une tartine tartiflette avec ce pain là! miaM

  7. 2010 août 9 à 00:19.46

    Pour le terme Gascon, je ne sais pas trop pourquoiJ’ai un début d’explication, étant moi-même bordelaise et détestant le pain comme ça…

    C’est une version qui m’a été donnée, mais les coutumes n’ont pas vraiment d’origines précises.
    En fait, tout viendrait du fait que Bordeaux était un grand port de commerce et que le blé y était massivement stocké. Les rats devenait donc un danger réel pour le blé qui serait utilisé, car source de maladies. Aussi, le pain était très cuit pour diminuer les risques.
    Une autre explication est qu’il se conserverait mieux… Moyennement convaincant, car il devient surtout très vite très dur.

    Aujourd’hui encore, « les vieux » ont tendance à demander au boulanger le pain « très cuit », parce qu’ils ont été habitués jeunes à ça…

  8. 2010 août 9 à 18:43.20

    @Penthésilée ou Sappho ? : Merci pour ton explication sur la cuisson du pain, et en effet, mes grand-parents préfèrent le pain bien cuit, j’ai ce souvenir également. Par contre, pour dire qu’il sèche plus vite, j’aurais tendance à te contredire, en tout cas, sur ce pain en particulier, car la mie était tellement « moelleuse » et d’apparence « humide » qu’il faudrait bien du temps pour que ce pain durcisse. Réalisant mon pain moi-même depuis quelques mois, je n’arrive pas à cette qualité de mie, même avec une cuisson plus légère, sûrement dû à la levure, alors que le pain de se boulanger est réalisé au levain, ce qui doit faire toute la différence je pense.
    Par contre, je t’assure que le pain bien cuit de cette qualité, est très très bon, tu devrais retenter, surtout si tu habites Bordeaux 😉

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :