Accueil > La vie > Nolife table

Nolife table

Prononcer le titre tout en anglais, soit NOLAIFE TÉBEULL 🙂

De Nolife Table

Alors, voilà, j’ai récupéré courant mai 2010, une bobine de câble vide chez mon frère, et elle me servit de table basse en attendant celle que mon cousin me fabriquait des ses petites mains. Une fois cette table reçue, je m’étais imaginé grimer la bobine aux couleurs de  la chaîne ultime de la geek attitude (la vraie!), à savoir Nolife !

Comme je n’ai pas trouvé grand chose sur le net qui me plaise pour la décoration, j’ai donc opté pour du tout fait à la main et à la débrouille. Je me suis donc équipé de peinture en bombe, papier, cutteur, règle, scotch et adhésif de masquage pour peinture, mon ordinateur et une imprimante.

J’ai récupéré le logo de la chaîne sur son site, ainsi qu’un élément du décor (les flèches rouges), j’ai imprimé le tout sur papier A4 en utilisant le très pratique logiciel gratuit «Easy Poster Printer» (et très simple d’utilisation également).

Ensuite, c’est une longue étape, la découpe des patrons. Une chose à faire avant la découpe (pas comme moi qui me suis réveillé un peu tard), est le quadrillage des motifs avec des coups de crayons, cela servira à l’alignement des motifs sur le support.

De Nolife Table

Première prise en main de la peinture en bombe et de mon patron avec le motif « flèches » sur le dessous de la bobine. La mise en place du patron est peu pratique car j’ai prévu un peu trop grand, l’application de la peinture s’apprend vite, mais je dois faire plusieurs couche à cause des inscriptions au marqueur sur le fond. Les couches n’y font rien, on voit toujours les inscriptions. Après avoir ôté le patron, je remarque que j’ai fait de grosses bavures, je change donc de patron pour la face de dessus.

De Nolife Table

Réalisation de la face du dessus. Je change de patron et prend directement le motif des flèches plutôt que le pourtour, ainsi je vais réaliser le pourtour à même la surface à peindre, je me dis que j’aurais moins de débordements.

De Nolife Table

A l’application de la peinture, j’avoue y aller un peu vite, voir même trop, et je prend le parti de faire une grosse première couche, quitte à n’en faire qu’une seule, et vaporise comme un fou, un peu hâte de voir le résultat. Il ne me reste plus assez de rouge alors que j’ai un peu entamé une seconde couche (j’ai du trop tester), bon, bah, tant pis hein, après tout, ce n’est qu’une table pour le fun, c’est ma première et si je veux en faire une mieux, bah je ferai plus gaffe. J’applique l’effet des ombres avec du noir et retire le pourtour. Et là… bah, encore des bavures, débordements 😦 .

De Nolife Table

Lors de mon test j’avais effectué plusieurs couches fine successives, alors que là j’ai fait une grosse couche d’un coup, j’ai du saturer le bois en peinture, et le surplus est passé sous l’adhésif, bon bah, j’y penserai la prochaine fois :P. Reste à rattraper tout ça, pas évident..

De Nolife Table

Une fois sec, j’ai attendu facilement 2jours pour être tranquille, j’attaque avec la couleur noire. Les ombres des flèches pour l’effet relief et le terme Nolife en noir sur blanc. Pour l’ombre des flèches, je couvre les parties de la table à protéger et le prend un bout de carton assez souple pour former une courbe, j’applique ce carton courber à peu près à la perpendiculaire de la table en laissant apparaître un peu de couleur rouge de la table, de l’autre main, je passe rapidement la bombe noire afin que l’on puisse encore deviner le rouge dessous. Je n’ai pas inventer la technique, j’ai essayé d’imiter un graphiste que j’avais vu en vidéo sur youtube, avec le talent et la pratique en moins. Je laisse sécher 1 journée histoire d’être tranquille et m’attèle au terme Nolife.

De Nolife Table

Je suis la même approche que pour les flèches rouges, tout en faisant un peu plus attention cette fois ci. Le patron est au plus prêt de la table pour éviter les coulures, et je passe plusieurs couches tranquillement.

De Nolife Table

Je dois avouer que je suis assez content de la couleur noire, je laisse sécher et vient le tour du blanc.

De Nolife Table

L’approche est différente cette fois, toujours avec un patron, mais j’ai envie de faire déborder le blanc façon nuage, en tous les cas essayer, donc je bombe sans faire trop attention, et l’effet est presque réussi. Il faut dire que je me suis un peu relâché et parfois l’effet nuage est trop présent, mais bon, comme je l’ai dit, une sorte de prototype cette table.

De Nolife Table

Voilà, c’est fini pour la peinture, reste à rattraper les bavures. Je prend le parti de la ponceuse électrique, bonne idée, sauf que le rouge s’accroche au papier de ponçage et en mode rotatif, j’étale plus que je ne nettoie…. autant vous dire que j’arrête le mode rotatif illico. J’arrive tant bien que mal à atténuer les bavures de rouge sèches depuis un moment.

De Nolife Table almost done

Je dépoussière et admire le résultat, reste la protection à poser. En discutant avec mon cousin, il m’indique un produit qui permettra de traiter le bois et le métal à la fois, le Rustol. J’applique 2 couches au pinceau, dessus, dessous, partout. Cela fonce un peu le bois, mais garde la teinte d’origine. A l’application, la peinture ne se dilue pas, c’était ma crainte principale, mais rien ne bouge, impeccable.

Voilà, après une bonne semaine, j’ai pris mon temps je vous l’accorde, la table est prête à l’emploi. Tadaaaaaa 🙂

De Nolife Table en situation

Alors, qu’est-ce que cela m’a apporté ?

  • Ne pas acheter de la peinture premier prix, on ajoute nombres de couches et du coup on achète un nouveau pot plus fréquemment
  • Utiliser des patrons plus rigides
  • Peindre soit au rouleau, soit au pinceau, mais pas à la bombe si on veut éviter les bavures
  • L’effet ombre à la bombe c’est top, avec un peu de pratique ce serait une merveille
  • Pourtant patient, j’ai voulu aller trop vite, l’excitation du nouveau, juste rester zen en toutes circonstances

Sur ce, à la prochaine table à partir d’une bobine, j’appliquerai mes remarques, mais pas dit que cela soit la recette miracle non plus, mais comme on dit, c’est avec la pratique qu’on obtient la maîtrise, alors, je vais prendre le temps qu’il faut.

Si vous avez des conseils, n’hésitez pas.

Publicités
Catégories :La vie Étiquettes : , , , ,
  1. 2011 mars 19 à 20:18.23

    Pas mal, pas mal 😀

  2. 2011 mars 19 à 23:23.53

    Merci. Je l’ai fini depuis un moment, mais pas pris le temps de faire mon article.

  3. jej
    2011 avril 22 à 09:48.36

    haaa mais oui joli travail!
    moi j’aurais enlevé le NO devant LIFE, enfin c’est histoire de gout et je suis moins dans la geek attitude 😉

  4. 2011 avril 22 à 13:35.21

    Sans le No ce ne serait pas fun du tout en fait ^^. J’ai fait un ajout, j’hésite à mettre une photo, j’ai fait un mixe avec la news sur les ampoules à LED, ça roxe du poney, oh yeah.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :